S’installer, s’équiper ou développer un élevage caprin pour moins de 15 000€

Nous avons les mêmes structures depuis 7 ans. On a donc décidé de moderniser notre exploitation pour permettre à notre petite centaine de chèvres d'être enfin à leur aise. Mais avec un budget super serré ! c'est possible ? 1618493_793335240744149_2954328503920630311_n

Si vous voulez être éleveurs caprins, ou que vous l'êtes mais que votre structure ne vous convient plus , cet article est pour vous ! Il ne s'agit pas d'un article sur les animaux , quelle race , quel type, mais plutôt sur les structures, la logistique et les stratégies que nous avons prise. Pour élever des chèvres , et en retirer de quoi vivre par la fabrication de fromage, il faut pour faire simple : a) Des animaux ( chèvres ) mais ici on en parlera pas. (lire article bien démarrer son troupeau). b) Une bergerie, c) Une fromagerie, d) un stockage de foin, e) un quai de traite, f) Et un outil de commercialisation (étale de marché, magasin, voiture frigo pour livraison). 1: Les Problèmatiques Une bergerie permet d’héberger au sec ce jolie petit monde. Car oui, une chèvre ne craint pas véritablement le froid, mais par contre l'humidité et le vent. Une chèvre est heureuse à 12° et commence à avoir chaud à 20° et Froid à 4°.  Elle peut survivre à des - 21° ( testé en laboratoire à l'INRA). Elle supporte par contre moins le chaud : Dépassé 37° elle arrête de ruminer et à une activité très limité. et à 40° elle commence à souffrir. Mais ce qu'une chèvre aime le moins: C'est la pluie, l'humidité, et le vent. Si elle supporte bien les températures c'est une autre histoire pour l'humidité, qui peut très vite la rendre malade. Pareil pour l'humidité de la couchade : Conséquence ( coccidie , parasitisme strongle spongiforme, acidose, colibacillose, E.coli, Staphylocoque...) Alors pour résumer , il faut : - Une bergerie (chèvrerie) sans humidité, sans pluie (cqfd), une aire paillé propre, pour éviter le développement des bactéries. - Une bergerie sans courant d'air, mais avec une aération suffisante avec une certaine luminosité naturelle ( pas de grotte). - De l'espace : 2m² d'aire paillé minimum pour des chèvres adultes cornues. L'idéal étant 3 m² par biquette si vous n'êtes pas en pastoral sans parc de stabulation.  En dehors de la bergerie, il vous faut un parc de stabulation ou de contention fixe d’extérieur correspondant à 50m² minimum par chèvre. Comme exemple de base sur des idées de prix de constructions, je partirai sur mon exploitation : 87 chèvres , 3 boucs, 3 chiens de protections (patous et kangal), et lors des mises bas environ 120 chevreaux chevrettes. Un stockage de foin pour 20 tonnes ( production annuel + achat). Mes besoins sont donc d'une bergerie avec une aire paillé de 174m².  65m² de stockage de foin sur 3m de hauteur, un quai de traite 12 à 18 places de 25m², Une pouponière de 30m², soit 0.22 m² par chevrettes/ chevreaux et un couloir pouvant aussi servir de quarantaine; enfin un petit stockage de matériel est aussi le bienvenu. Un aire d'exercice ( stabulation extérieur de 5000m² clôturée en Usurus, grillage élevage à 1,2m). 2: Les possibilités. Il y a donc 4 types de fabrication :
La bergerie en (dur) parpaing , béton, pierre , construction Btp, comme une maison quoi .
avantages Inconvéniants
Qualité de Fabrication, Une durée de vie exceptionnel du bâtiment. Entre 200 et 300 ans. Possibilité de réutilisation du bâtiment en habitat , ou tout autres possibilité d'urbanisme. Bonne intégration du bâti dans le milieu naturel. Plus-value de votre bien exceptionnelle. Autoconstruction possible. Résiste au aléa climatique et au intempérie. Travaux d'entretiens limité. Amortissement sur 10 à 15 ans. Espace souvent limité de 6 à 10m de large. Durée des travaux importante, Lourdeur administrative, dépôt de permis. Coût à la construction importante (100€ à 500€  m² environ).
   
La bergerie type hangar agricole en tôle fer et IPN. 
avantages Inconvéniants
Fabrication correcte. Durée de vie intéressante ( 20 à 100 ans). Autoconstruction possible mais engins. Coût de fabrication compétitif entre 25 à 250€ max du m² Espace important et largeur de construction allant jusqu'à 30m et hauteur à 9m. Rapidité de construction Bâtiment agricole par excellence. Amortissement sur 7 à 15 ans. Meilleur rapport qualité prix. Structure métallique qui rouille. Danger en cas d'incendie, destruction rapide de la charpente métallique. Bardage métallique au mauvaises propriétés d'isolations : Chaleur insoutenable en été, froid glacial en hiver. Pas forcement esthétique. Vieilli mal. Permis obligatoire.).
 
La bâtiment construction bois : 
avantages Inconvéniants
Fabrication correcte à très bonne. Bâtiment très esthétique. Super ambiance. Résiste mieux au feu que les hangars métalliques. Largeur et hauteur importante : 20 m de L, pour 7 à 9m de hauteur. Super intégration du bâti dans le milieu naturel. Coût modéré : entre 68€ à 100€ du m². Isolation naturelle importante. Entretien important (traitement lasure...) Matériaux dit vivant. Autoconstruction complexe à moins d'être charpentier. Attention à protéger le bois des dents des biquettes. Lourdeur administrative : Permis obligatoire .
   
La tunnel d'élevage  ou serre tunnel : 
avantages Inconvéniants
Prix imbattable : (d'occasion entre 15 à 35€ m² monté). Facilité de construction. Rapidité de construction. Amortissable en 5 ans. Bonne ambiance si isolation de la serre. Seulement une simple déclaration préalable de travaux sans permis de construire. Dans le var, souvent juste une autorisation du maire suffit. ( à la bien , cousin...) Intéressant pour des terrains en location ou des budgets serrés. La bâche à la durée de vie limité surtout si les chèvres sautent dessus. L'eau qui peut remonter par capillarité. Le fait de ne pas avoir d'ouverture le long de la serre. Limitation des largeurs à 10,30m. Des côtés arrondies, se qui enlève de la surface utile. Attention à bien renforcer en cas de neige ou de vent. Mauvaise intégration dans la bâti.
3 : Notre choix : le tunnel. Mais finalement la serre tunnel représente pour nous deux super avantage : Le prix et la rapidité de construction. Alors je m’étalerais pas plus longtemps sur les autres types de constructions. Les armatures : Regarder sur le bon coin , agriaffaire, ou les annonces de l'alliance. Normalement une serre tunnel sans bâche coûte démonter en moyenne 3€ du m².  C'est le prix pour une serre de maraîchage  de 8 à 9m30 avec un écartement des arceaux entre 1.5m et 2m , sinon c'est un peu plus cher , mais jamais plus de 5€. Donc nous avons pour notre projet opté pour une serre Richel ( tube ovale de 60mm de très bonne qualité) avec un écartement à 2m de 8m de large pour 36m de long, ce qui représente un total de 288m². Le prix auquel on l'a acheté était à 2€ du m² démonté soit un total de 576€ TTC. L'isolation est du 45mm la totalité de la serre soit 8X36. ( bien sur il y a des débord car l'arceau en développé mesure 11,5m, mais il ne faut pas mettre l'isolation trop prêt du sol sinon l'eau remonte dans l'isolation). Le prix est sur une base de 2€ du m²  soir 576€ TTC. Maintenant il vous faut des toles galvanisées de 2m avec des vis auto perforantes. Le tôles galva en 2m sur 1m à Castorama ou tout autre magasin de bricolage coûte environ 22€ la tôle. Soit vous les mettez en simple soit en double jusqu'à 1m80. Nous avons opté pour le double pour 36m soit 72 tôle X 22€ = 1584€ TTC. Le simple marche aussi très bien : soit 36X22 = 792€ TTC. Il faut compter une 100€ TTC pour les visses auto perforantes que ce soit en simple ou en double. Les câbles tirants sont en nylons avec les attaches sur chaque arceaux il y en à pour 200€  pour 36m avec environ 40 câbles pour un total de 1440m de nylon, tirant compris.. Maintenant , il vaut le plus important c'est la bâche soit camion en 650g au m² au prix de 7.5€ du m² soit de la bache élevage de 250g à 450g au m² au prix de 2€ à 4,8€ du m². Pour mon tunnel, la bache d'extérieur , si les biquettes ne sautent pas dessus , du 250g au m² suffit largement si vous avez l'isolation. Pour une durée de 5 ans. De toute manière ce n'est qu'un début apres il n'y aura juste qu'a mettre la 650g/m² type bache dit camion qui pour le cout est vraiment résistante. l'espace sous l'arceaux est de 8m, cependant l'arceaux sur sa longueur développé est de 11,5m et il faut compter les débord au moins 75cm de chaque côté. l'idéal étant 1m. soit 13.5m de bache X 36m. Bache total en m² 36X13,5= 486m² à 2€ = 972€ TTC. Il vous faut une sous bache plus petite seulement en arceaux développé soit 11,5m à 12,5m max. soit 36X11.5=414m² à 2€ soit 818€ TTC. 4 : Le prix du tunnel brute. Arceaux 8X36m, =  576€ Isolation 8X36X45mm, =  576€ Tôle, 2mX1m x 72. = 1584€ Bâche extérieur 13.5X36 = 972€ Sous bâche 11.5X36 = 818€ Tirant,Câble nylon, attache bâche et vis auto perforante =  300€
Total du tunnel = 4826€ TTC soit un montant HT de 3860,80€ 5 : l'aménagement intérieur. un plan vous aimez ca et moi aussi. plan bergerie               Sur ce plan, il est important de noté qu'il y a deux stabulation. En effet, nous avons remarquer qu'en fonction de l'age de votre troupeau, les chevrettes et les primipare sont souvent mis de coté pour la mise à l'auge. puis certaines sont des souffre douleur pour les autres. Alors deux bergerie dans mon cas bien précis ma semblé être une bonne idée. Puis c'est intéressant d'avoir deux lots pour les saillies. ça permet de mettre les chevrettes plus tard au bouc, pour séparer, lors des mises bas les chèvres en fin de gestation et celle qui ne sont pas encore dans leur dernier mois. Un long couloir permet de pouvoir remplir les râteliers sans avoir de biquettes dans les pattes. les râteliers viennes permettent une alimentation continue pour du foin à volonté contrairement au cornadis.

11 réponses à “S’installer, s’équiper ou développer un élevage caprin pour moins de 15 000€”

  1. Salhi dit :

    Je vous remercie énormément pour cet article, c’est exactement l’idée que je cherchais! Pour mon projet d’élevage Caprin en Tunisie.

    • admin dit :

      En fonction de où vous êtes en tunisie, il faut augmenter l’isolation à 100mm pour la chaleur et penser absolument à l’aération.
      Si vous avez besoin de conseil, je serai heureux de faire ce que je peux pour vous aider.

  2. Lignon dit :

    Bonjour
    je suis un jeune agriculteur qui se lance. je vois que sur votre plan de la serre il y a la fromagerie , est-ce qu’elle fait partie de la serre ou d’un autre bâtiment collé à la serre ?

  3. Lignon dit :

    Bonjour
    Je suis un jeune agriculteur qui se lance, je vois que sur votre plane de la serre il y a la fromagerie, est ce qu’elle fait partir de la serre où est ce un autre bâtiment collé à la serre?

    • admin dit :

      Tu as le choix , Votre exploitation est le reflet de votre personnalité.
      Tu peux la faire dans la serre. Les avantages : c’est que dans l’organisation de la traite, c’est beaucoup plus simple.
      Le circuit du lait est cours et tu as un seul outil de travail. C’est vraiment chouette de pouvoir rester dans le meme batiment quand il pleut.
      Pas de lactoduc, et donc des économies.
      Cependant le gros problème , ce sont les MOUCHES. Il faut lutter vraiment contre les parasites pour la production fromagère.
      Les mouches si tu n’as pas de moustiquaire sur chaque ouverture, un véritable SAS d’entrée, une gestion efficace contre la lutte des mouches par pesticide.

      Cepedant si tu as la fromagerie à environ 100 m de ta bergerie , les mouches ne viennent pas ou beaucoup moins. Les mouches c’est vraiment l’enfer surtout dans le sud de la france, l’algérie, le maroc et la tunisie.
      C’est pourquoi je dirai qu’avec le recul je dirai qu’il faudrait que la fromagerie soit dissocié quand tu es jeune, mais dans le même lieu quand tu es vieux. la manutension du lait devient aussi tres fatiguant. Cependant dans une bergerie type hangar , et sol bétonné c’est vraiment pas si mal.

  4. Hervé dit :

    Bonjour,
    Article vraiment intéressant mais je voudrais savoir comment ce passe la circulation des chèvres lors de la traite.
    Cordialement
    Hervé

  5. claude dit :

    Bonjour
    je suis en Guadeloupe(outre-mer)est ce que la serre ait réalisable.
    Je possède des chèvres créole que je veut croise avec des boucs Anglos nubien.
    je voudrais savoir le prix d’un reproducteur et l’acheminement

  6. Bersez kévin dit :

    Bonjour, merci beaucoup pour votre article tunnel d élevage j’ai 21 ans j ai un bepa production animals et souhaite m installer avec les mêmes installation que vous auriez vous une adresse email pour m aider? Mon projet=chèvre du rove : fromage:brousse de rove et tomme de chèvre en pic de lactation merci

  7. claude dit :

    Bonjour
    je suis en Guadeloupe(outre-mer)est ce que la serre ait réalisable.
    Je possède des chèvres créole que je veut croise avec des boucs Anglos nubien.
    je voudrais savoir le prix d’un reproducteur et l’acheminement

  8. claude dit :

    Bonjour
    je suis en Guadeloupe(outre-mer)est ce que la serre ait réalisable.
    Je possède des chèvres créole que je veut croise avec des boucs Anglos nubien.
    je voudrais savoir le prix d’un reproducteur et l’acheminement.
    MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *