Mort de Zazou, La fin des visites sur notre exploitation .

A Causes des nombreux vols d'animaux et de matériels, nous avons décidés de ne plus faire de visites sur notre exploitation. Nous organiserons sporadiquement des sorties et des visites encadrées. 

1795751_638646512879690_1407702983592614103_n                    Apres la mort de Zazou disparue  chez nous en avril 2014 et retrouvée deux jours plus tard dans la forêt décapitée... nous en avons conclu, que la personnes ayant fait cet acte odieux, savait ou éteindre le jus des clôtures, savait que les chiens étaient d'un des côtés de la bergerie, et que nous étions respectivement tout les deux au magasin au moment des faits.

Il a essayé de voler djidji et gros tas mais elles ont du lui rendre la monnaie de sa pièces. ( les colliers ont été arraché avec des traces de strangulation,mais ce sont des chèvres d'une centaines de kilos...) Il s'est donc rattrapé sur une chevrette commune provençale polychrome extrêmement rare pour lui coupé d'abord les pattes puis lui trancher la tête avec une hache.

Pour le fun, pour la viande, pour l'amour de la torture animal, je sais pas; mais le pire c'est que je suis pas seul, mes collègues ont eux aussi dû faire face à des tueries en plein champs et l'animal vidé sur place. ( de vieilles brebis de réforme qui doivent avoir le goût de viande pourrie... mais bon...)

En conclusion, les personnes qui ont commis ces atrocités nous connaissaient , nous surveillaient , et n'ont pas fait ça pour la subsistance alimentaire mais bien pour le plaisir de tuer et de faire mal. Nous avons porté plainte à la gendarmerie, mais ils m'ont communiqué leur impuissance... après tout ce n'est que du bétail... Nous avons cependant pleuré mon bétail qui s'appelait Zazou. Mes animaux sont l’extension de notre famille , ils naissent chez nous, vivent chez nous et meurt chez nous. Pas de boucherie pour des animaux qui nous ont permis de vivre.

Nous avons penser à quelqu'un qui pourrait nous en vouloir mais nous n'avons pas ennemis et les gens nous aiment bien, chasseurs compris.

Nous nous sommes fait volé les postes , les clôtures électriques, les piquets de clôtures, les bassins de flottes, nos motos... Beaucoup trop de choses.

Nous avons eu , des personnes qui font leurs courses en prenant les moutons dans les champs les chargeant dans des trafics, les veilles de l'aïd... Et une fois pris dans le sac, ils étaient prêt à m'agresser...

IMG_20140820_180953

   

               Nous aimons notre métier et nous tenons à le préserver. J'étais extrêmement engagé dans l'idée de montrer des alternatives agricoles , de montrer notre travail dont j'en suis fier, mais là, je ne peux plus. J'ai toujours été une personne ouverte et enjoué de rencontrer des gens de tout horizon et tout pays, mais cette ouverture d'esprit à fait place à la méfiance. Étions-nous trop naïf ?  Je sais pas ; mais pour vivre heureux , il vaut mieux être super caché.

Nous pensions que le fait être dans une région très peuplée , avec du passage et très touristique était un avantage commercial incroyable. Mais en fait , c'est un handicap.

Nous ne pouvons plus courir le risque pour le bien être de nos animaux et de notre exploitation, de recevoir du public. J’espère que vous comprendrez.

6 réponses à “Mort de Zazou, La fin des visites sur notre exploitation .”

  1. dantel dit :

    courage à vous … il n’y a pas de mot pour ces actes …

  2. soulez dit :

    La bêtises humaine est sans borne.

    Pour info
    Si vous voulez vivre cachés, la ferme de mes voisins (les parisiens venus monter un élevage de biquettes et repartis à la ville parce que épuisé face un labeur qu’ils ne pensaient pas aussi dur) est de nouveau à vendre. Maison de vacances depuis 30 ans les dépendances agricoles sont un peu vétustes mais il y a une belle grange non loin de la maison d’habitation pour veiller son troupeau jour et nuit. Implantée sur une colline au milieu des bois. Elle est vendue 350 000 € avec ses 24 hectares de sous bois et de prairie. Région moins peuplée, on y vit encore tranquille. C’est une région assez fréquentée aux périodes des vacances mais tout en étant proche des sites touristiques nous sommes dans un environnement calme et préservée. Avec des chasseurs aussi, mais avec une cohabitation en bonne intelligence. Il y’ a des marchés 5 jours par semaine, des restaurateurs, amap et ferme de producteurs pour écouler votre production ! Si l’envie vous prenait de déménager face aux actes de barbarie dont vous avez été victime.

    Cordialement

    Pascale

  3. levet jean pierre dit :

    Salut vieux chevrier a la retraite. dans les années déjà on nous volé des chèvres et des brebis nous habitions la seyne sur mer 60000 habitants on ne pourra pas lutter contre ça
    courage mais il y aura toujours des prédateurs qui surveillent et repère
    cordialement jean pierre

  4. levet jean pierre dit :

    année 1970

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *